/medias/image/13596903275d1f1a62ce717.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Belgique - BUTTIN Amandine - IC2M 2011 - Ingénieur Biomédical et techniques spéciales - Clinique Saint Pierre Ottignies

Travailler à l'étranger

-

01/05/2016

L'ingénieure : BUTTIN Amandine - IC2M 2011
Le pays : Belgique
Le métier et l'entreprise : Ingénieur Biomédical et techniques spéciales - Clinique Saint Pierre Ottignies

Pourquoi êtes-vous parti(e) travailler à l'étranger ? Comment avez-vous trouvé votre job ?
Pas de poste en France pour ingénieur biomédical, excepté commercial. Job trouvé par internet

Comment avez-vous préparé votre départ ? Quelles informations avez-vous récupérées ? Sur quels sites web êtes-vous allé(e) pour préparer votre départ à l'étranger ?
Je vivais déjà en Belgique en travaillant en France à ma remise de diplôme.   Les informations que j'ai prise concernaient principalement la taxation. Le droit belge ressemble fort au droit français, ce sont deux pays européens...

Sur place, quelles ont été les démarches (administratives, le logement, la sécu...) ? Comment avez-vous vécu le choc culturel ? Avez-vous une anecdote à nous raconter ?
Démarche : inscription à la commune, au registre des étrangers. Concernant la sécu, souscription obligatoire à une mutuelle privée (comparateur internet). Le logement, locataire au départ (Attention aux baux courtes durées, pour lesquels les conditions de rupture sont parfois très contraignantes, il vaut des fois mieux signer un bail de 9 ans qui est très encadré légalement contrairement au bail de 3 ans).   Cela fait 2 ans que je travaille à Ottignies, je suis toujours la française malgré l'accent belge qui s'installe...  Le choc culturel concerne principalement l'absence de normes par rapport à la France et quelques mots de vocabulaire... Une collègue m'a ainsi demandé du papier collant, je lui ai tendu des post-it. Elle m'a regardée d'un air très interrogateur en me disant "c'est pas du papier collant ça, c'est un post-it. Le papier collant c'est en rouleau"... "Ah, tu veux du scotch ?" "Non pas au travail, le scotch se boit ici...".  Mais globalement, wallons et ch'tis partagent une culture similaire en beaucoup d'aspect.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant ou à un ingénieur souhaitant travailler dans le même pays que vous ?
Fonce, la Belgique paye mieux et recherche des ingénieurs français. Connaître le néerlandais est un plus, quelques mots suffisent au départ en Wallonie.

Souhaitez-vous revenir en France ? Pourquoi ?
Oui et non. Oui pour la famille, non car je n'aurai jamais le même type de poste en France. Dans les hôpitaux français, il y a le biomédical, le technique, deux univers bien distincts. En Belgique, le biomédical est tout nouveau au niveau ingénieur (pas de formation), donc les postes sont souvent à double casquette. De plus, niveau rémunération, la Belgique paie mieux (malgré la taxation importante, le niveau net est plus important qu'en France)

Cliquez ici pour découvrir d'autres témoignages.

296 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Travailler à l'étranger

Forum de l'emploi international à Lille

User profile picture

Chan-Thaï LAM

18 novembre

Travailler à l'étranger

Volontariat International - jusqu'où irez-vous ?

User profile picture

Chan-Thaï LAM

24 février

Travailler à l'étranger

Hong-Kong - Christophe Contreras - IMA 2002 - Head of IT, Edmond de Rothschild (Suisse) Hong Kong Branch

User profile picture

Quentin DELESALLE

03 mai