/medias/image/13596903275d1f1a62ce717.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

La Direction Générale des Douanes et des Droits Indirects recrute : inspecteur des douanes et informaticien

Fonction Publique

-

24/07/2016

Connaître les missions de la DGDDI

 

La direction générale des douanes et droits indirects exerce une triple mission : 
 
- une mission fiscale, puisqu’elle perçoit chaque année environ 13 % des recettes de l’Etat et contribue, comme ses homologues européens, au financement du budget communautaire.
 
- un rôle économique important : sur la base des règles fixées pour le commerce international, elle contrôle les flux commerciaux avec 3 objectifs : la fluidité, la sécurité et la qualité grâce à des procédures adaptées aux besoins des entreprises ;
 
- une mission de lutte contre la fraude et les grands trafics internationaux.
Elle a en charge la protection des intérêts économiques et financiers nationaux et communautaires (mobilisation contre les contrefaçons, lutte contre les fraudes à la politique agricole commune, etc.).
La douane participe aussi à une mission de protection de la sécurité et de la santé publiques. Elle concourt, enfin, à la protection de l’environnement (lutte contre les pollutions diverses) et du patrimoine national (contrôle des échanges d’œuvres d’art, d’objets de collection et d’antiquités).
 
Forte de plus de 17 000 agents, répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain et d’outre mer, la Douane recrute à différents niveaux d’études, au moyen de concours généralistes mais aussi de concours plus spécialisés. Elle offre des parcours professionnels dynamiques, dans des filières très variées.

 

Inspecteur des douanes

Présentation générale du concours

L'inspecteur des douanes appartient à la catégorie A de la fonction publique de l'État.

La diversité des fonctions qu'il est appelé à exercer reflète la multiplicité des missions fiscale, économique et de protection de l'espace national et européen dont est investie l'administration des douanes.

Cette variété des métiers n'est pas pour autant synonyme de cloisonnement puisqu'il conserve tout le long de sa carrière administrative la possibilité de diversifier son expérience professionnelle.

A ce titre, l'inspecteur des douanes peut exercer des fonctions d'administration générale :

  • rédacteur à la direction générale ou dans l'une des directions ou service à compétence nationale. Il aura, à ce titre, la responsabilité de la gestion d'un secteur réglementaire ;
  • inspecteur poursuivant : il représente l'administration des douanes devant les diverses juridictions.


Dans la branche des opérations commerciales, l'inspecteur pourra notamment être :

  • conseil aux entreprises : au sein des cellules conseil aux entreprises des directions régionales, il accompagne les opérateurs du commerce international afin de faciliter et d'optimiser leurs opérations de dédouanement ;
  • auditeur : il étudie les stratégies financière et commerciale de l’entreprise pour lui proposer les procédures les plus adaptées à son activité, et formaliser au sein d'un rapport d'audit les relations entre l'opérateur économique et la douane ;
  • agent d'encadrement : il dirige et anime une unité composée d'agents de catégorie B et C chargés du contrôle des opérations de dédouanement ;
  • enquêteur dans un service régional d'enquête (SRE) ou à la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) : son rôle consiste alors à effectuer, dans les écritures des redevables, des enquêtes destinées à vérifier la régularité des opérations intéressant le service des douanes et, le cas échéant, à déceler et constater les opérations irrégulières ou frauduleuses.


L'inspecteur peut enfin exercer des fonctions de surveillance :

  • chef de la surveillance douanière: il organise le service, contrôle l'exécution des missions incombant aux unités de ses brigades, dirige les opérations importantes, assure l'encadrement des agents (en tenue d'uniforme) placés sous ses ordres et anime les actions de formation professionnelle ;
  • officier de douane judiciaire: il effectue des enquêtes judiciaires, sur réquisition du procureur de la République ou sur commission rogatoire du juge d'instruction dans certaines matières relevant de leur champ de compétences traditionnelles.

Nature des épreuves

Admissibilité

  • Épreuve n° 1 - Rédaction d'une note de synthèse à partir d'un dossier relatif aux questions économiques, financières et sociales.

Durée : 4 h - Coefficient : 6

  • Épreuve n° 2 - Epreuve à dominante juridique (au choix du candidat) :

- droit constitutionnel, droit administratif et libertés pubiques ;
- insitutions, droit et politiques communautaires ;
- droit des affaires ;
- droit pénal.

Durée : 3 h - Coefficient : 4

  • Épreuve n° 3 - Epreuve à dominante économique (au choix du candidat) :

- analyse économique ;
- comptabilité et analyse financière ;
- gestion et administration des entreprises ;
- géographie économique et humaine.

Durée : 3 h - Coefficient : 4

  • Épreuve n° 4 (facultative) - Epreuve écrite de langue étrangère (au choix du candidat) :

- allemand ;
- anglais ;
- arabe ;
- chinois;
- espagnol ;
- russe ;
- italien.

Durée : 2 h - Coefficient : 2

Admission

  • Épreuve n° 1 - Entretien, sur la base d'une fiche de parcours professionnel et personnel, visant à apprécier les motivations du candidat et son aptitudes à exercer des fonctions au sein de la DGDDI.

Durée :30 mn - Coefficient : 10

  • Épreuve n° 2 - Epreuve orale de finances et gestion publiques

Préparation : 10 mn - durée :30 mn - Coefficient : 3

  • Épreuve n° 3 (au choix du candidat) :

- allemand ;
- anglais ;
- arabe ;
- chinois ;
- espagnol ;
- russe ;
- italien.

Durée : 15 mn - Coefficient : 3

 

Formation initiale

Les candidats admis au concours sont nommés inspecteurs stagiaires et soumis à un cycle d'enseignement professionnel d'un an à l'Ecole nationale des douanes à Tourcoing.

Le cycle débute par une période de formation interministérielle dont le contenu est commun aux inspecteurs stagiaires des Finances publiques et des Douanes, aux ingénieurs de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (I.N.S.E.E.) ainsi qu'aux commissaires stagiaires de la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (D.G.C.C.R.F.).

A l'issue du cycle d'enseignement professionnel, les inspecteurs titularisés effectuent une période de formation pratique d'une durée de six mois dans les services déconcentrés de la direction générale des douanes et droits indirects. Ce stage est effectué dans la résidence d'affectation définitive à l'issue du stage théorique.

 

Autres informations

Nomination

Les lauréats du concours sont nommés inspecteurs-élèves des douanes et suivent un cycle d'enseignement professionnel.

Stages

Les inspecteurs devant exercer des fonctions de surveillance bénéficient d'une formation complémentaire d'une durée de huit semaines à l'Ecole Nationale des Douanes de La Rochelle.

Titularisation

Après une année de stage, les inspecteurs élèves sont titularisés sous réserve d'avoir satisfait au contrôle continu de connaissances. Ils deviennent inspecteurs des Douanes et Droits indirects. Ce grade comprend douze échelons, le passage de l'un à l'autre s'effectue par ancienneté.

Rémunération

Vous percevrez, en chiffres bruts annuels, dès l'affectation en sortie d'école, 32 800 euros (primes incluses). Chiffres indicatifs pour des agents recrutés à titre externe (base février 2015).

Perspectives d'évolution administrative

Les inspecteurs peuvent accéder au grade d'inspecteur principal, sous réserve de certaines conditions d'ancienneté de carrière. L'accession à ce grade, par voie de concours professionnel interne, ouvre des perspectives de carrière dans le cadre supérieur. Il est également possible d'accéder aux grades d'inspecteur principal et d'inspecteur régional par promotion au choix.


Inspecteur de la DGDDI - traitement automatisé de l’information – programmeur système d’exploitation

Présentation générale du concours

L'inspecteur des douanes et droits indirects recruté dans la spécialité " traitement automatisé de l'information - programmeur système d'exploitation (PSE)" appartient à la catégorie A de la fonction publique de l'État.

Il est chargé du développement des applications et des réseaux et est amené, à ce titre, à utiliser les méthodes, langages et technologies les plus optimales du marché des systèmes d'information de la DGDDI

La DGDDI appartient au ministère des finances et des comptes publics. Elle est chargée de missions très variées telles que le dédouanement des marchandises, la lutte contre la fraude, la protection du consommateur et l'élaboration des statistiques du commerce extérieur. Elle s'est dotée par ailleurs, depuis plusieurs années, d'un système d'information évolué, ouvert sur les entreprises et les particuliers et basé sur une statégie "tout internet".

L'inspecteur informaticien remplit à la fois un rôle d'encadrement et de spécialiste :

  • il est responsable d'une équipe (encadrement, motivation, organisation et coordination du travail) ;
  • il est chargé du développement des services en ligne relatifs aux missions douanières ;
  • il utilise quotidiennement les outils les plus perfectionnés et les technologies Internet les plus récentes.

Conditions particulières de recevabilité des candidatures

Le concours externe est ouvert aux titulaires d'une licence du domaine informatique ou des systèmes d'information. La liste des diplômes est fixée par un arrêté du 21 juin 2004 publié au JORF du 3 août 2004, page 13809.

A défaut, le candidat peut déposer une demande d'équivalence conformément aux dispositions du décret n°2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique.

Nature des épreuves

Admissibilité

  • Épreuve écrite n° 1 - Rédaction d'une note sur un sujet d'ordre général à partir d'un dossier afin d'apprécier les capacités rédactionnelles et de synthèse du candidat

Durée : 3 h - Coefficient : 3

  • Épreuve écrite n° 2 - Sujet relatif aux principes généraux du logiciel. Toute note inférieure à 10/20 à cette épreuve est éliminatoire

Durée : 2 h - Coefficient : 2

  • Épreuve écrite n° 3

Epreuve permettant d’apprécier la connaissance d’un système d’exploitation, à choisir parmi une liste fixée par arrêté du ministre intéressé et publiée six mois au moins avant la date de début des épreuves. Toute note inférieure à 10/20 à cette épreuve est éliminatoire.

Durée : 4 h - Coefficient : 4

  • Épreuve écrite n° 4 (épreuve facultative) - Langue étrangère (traduction sans dictionnaire)

Traduction d'un texte technique rédigé en anglais.

Durée : 2 h - Coefficient : 3

Admission

  • Épreuve orale n° 1 - Entretien d'ordre général, technique ou administratif avec les examinateurs permettant d'apprécier aptitude du candidat à exercer les tâches qui lui seront confiées à partir, notamment, d’un curriculum vitae transmis par ce dernier

Durée : 20 à 30 minutes - Coefficient : 5

  • Épreuve orale n° 2 - Interrogation portant sur l’informatique. Toute note inférieure à 10/20 à cette épreuve est éliminatoire

Durée : 30 minutes - Coefficient : 2

 

 N.B. 

Toute note inférieure à 5 sur 20 aux épreuves obligatoires est éliminatoire, sauf condition particulière précisée ci-dessus.

Chaque note est multipliée par le coefficient correspondant. La somme des points ainsi obtenus forme le total des points obtenus par le candidat.

Les candidats désirant subir les épreuves facultatives doivent le préciser lors du dépôt de leur demande d'admission à concourir. Pour les épreuves facultatives, seuls les points au dessus de 10 sont pris en compte.

Formation initiale

Les candidats admis au concours sont nommés inspecteurs stagiaires et soumis à un cycle d'enseignement professionnel d'un an à l'Ecole nationale des douanes à Tourcoing.

Le cycle débute par une période de formation interministérielle dont le contenu est commun aux inspecteurs stagiaires des Finances publiques et des Douanes, aux ingénieurs de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (I.N.S.E.E.) ainsi qu'aux commissaires stagiaires de la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (D.G.C.C.R.F.).

La scolarité des inspecteurs-informaticiens comprend un enseignement douanier et informatique.

A l'issue du cycle d'enseignement professionnel, les inspecteurs titularisés effectuent une période de formation pratique d'une durée de six mois dans leur résidence d'affectation qui est soit le Centre Informatique Douanier d'Osny (Val d'Oise) soit la sous direction des systèmes d'information et des télécommunications de la direction générale des douanes, à Montreuil.

Autres informations

Nomination

Les lauréats du concours sont nommés inspecteurs-élèves des douanes et suivent un cycle d'enseignement professionnel.

Titularisation

Après une année de stage, les inspecteurs élèves sont titularisés sous réserve d'avoir satisfait au contrôle continu de connaissances. Ils deviennent inspecteurs des douanes et droits indirects. Ce grade comprend douze échelons, le passage de l'un à l'autre s'effectue par ancienneté.

Rémunération

Vous percevrez, en chiffres bruts annuels, dès l'affectation en sortie d'école, 37 300 euros (primes incluses). Chiffres indicatifs pour des agents recrutés à titre externe (base février 2015).

Perspectives d'évolution administrative

A l'issue de 5 années dans la spécialité informatique, l'inspecteur PSE a la possibilité de s'orienter vers les autres fonctions offertes aux inspecteurs des douanes et droits indirects.

Les inspecteurs peuvent accéder au grade d'inspecteur principal, sous réserve de certaines conditions d'ancienneté de carrière. L'accession à ce grade, par voie de concours professionnel interne, ouvre des perspectives de carrière dans le cadre supérieur. Il est également possible d'accéder aux grades d'inspecteur principal et d'inspecteur régional par promotion au choix.

Plus d'informations sur les concours sur http://www.economie.gouv.fr/recrutement/presentation-des-concours-niveau-licence-ou-equivalent

847 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Fonction Publique

Réussir avec la gendarmerie - Devenez officier - Classe Préparatoire Intégrée

User profile picture

Odile JACQUESSON

22 février

Fonction Publique

Devenez Ingénieur des travaux publics de l'Etat dans les spécialités chimie, économie, électronique, instrumentation, informatique, environnement, transport

User profile picture

Chan-Thaï LAM

16 août

Fonction Publique

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes recrute : des inspecteurs de la DGCCRF

User profile picture

Chan-Thaï LAM

24 juillet