/medias/image/13596903275d1f1a62ce717.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Les Experts : Rejoignez la Police Technique et Scientifique

Fonction Publique

-

22/07/2016

Présentation de la Police Technique et Scientifique

La création, en 1985, de la sous-direction de la police technique et scientifique (SDPTS), au sein de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), répondait à la nécessité de regrouper au sein d’une entité bien définie les différents services apportant leur aide à l’exécution des missions de police.
La SDPTS participe activement à la recherche et à l’identification des auteurs d’infractions de toutes natures. Elle met en oeuvre, pour l’ensemble des services de la Police nationale, les moyens techniques, scientifiques et informatiques utilisés dans le cadre des enquêtes judiciaires. Elle procède aux examens, recherches et analyses d’ordre scientifique et technique à la demande des services d’investigations judiciaires et gère les grands fichiers de la Police nationale.
Elle assure, dans ses domaines spécialisés, les formations initiale et continue de l’ensemble des personnels de la Police nationale.
Elle est composée de 5 services :
  • la division de la logistique opérationnelle ;
  • la division des études, des liaisons et de la formation ;
  • le service central d’identité judiciaire ;
  • le service central de documentation criminelle ;
  • le service central de l’informatique et des traces technologiques.

Les 5 laboratoires de police scientifique situés à Lille, Lyon, Marseille, Paris et Toulouse ainsi que le laboratoire de toxicologie de la Préfecture de police sont regroupés, depuis fin 2004, au sein d’un établissement public placé sous tutelle du ministère de l’Intérieur : l’Institut national de police scientifique (INPS).
Ce dernier comprend également le service central des laboratoires qui coordonne leur activité, gère le budget et centralise la documentation scientifique.
Les laboratoires de l’INPS comportent les spécialités suivantes :
  • balistique : étude des armes, munitions, trajectoires de tir, balistique lésionnelle ;
  • biologie génétique : recherche de profils génétiques (sang, sperme, cheveux, salive...) ;
  • traces papillaires - documents : empreintes digitales, analyse de faux documents et écritures ;
  • incendies - explosions : étude des explosifs et liquides inflammables ;
  • physique - chimie : étude des résidus de tir, peintures, verres, terres, encres… ;
  • stupéfiants : analyse de produits stupéfiants ;
  • toxicologie : recherche de toxiques et de substances psychotropes dans les milieux biologiques (sang, urine, contenu gastrique...) ou non biologiques (aliments, boissons...) ;
  • technologies numériques : analyse des téléphones, GPS et vidéos.
 
La SDPTS et l’INPS collaborent également à des actions de coopération internationale dans le cadre d’Interpol et de l’Union Européenne. Par leurs actions, ces deux entités contribuent à la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, mais aussi à la lutte contre la petite et moyenne délinquance au quotidien.

Devenez Ingénieur de Police Technique et Scientifique

Missions :

Fonctionnaire de la Police nationale, l’ingénieur de PTS concourt à la mission de police judiciaire de son service d’affectation.
L’ingénieur a pour vocation principale d’exercer ses fonctions au sein des services centraux de la SDPTS de la DCPJ et des différentes entités de l’INPS.
Dans des domaines diversifiés, il a pour mission d’effectuer toutes constatations, examens et analyses qui lui sont demandés par les magistrats, les services de police ou de gendarmerie et toutes autres autorités qualifiées.
Il peut avoir la responsabilité de chef ou adjoint au chef de division ou de section ou peut se voir confier la responsabilité de la direction ou de l’encadrement de services ou d’unités de police technique ou scientifique, en fonction de ses compétences.
L’ingénieur s’occupe de la répartition des travaux d’analyse et d’expertise au sein de son service.
Il exerce également des tâches administratives et de management.
Il valide les conclusions des rapports d’expertise.
Il participe à la veille technologique dans son domaine d’activité et à la mise au point des nouvelles technologies.
Il collabore également à des actions de formation ou de recherche en criminalistique.
Participant à la mission de police judiciaire, il reçoit son affectation en fonction de sa spécialité et des besoins de l’administration.

Formation initiale :
L’ingénieur bénéficie d’une formation d’adaptation au premier emploi. Cette formation est organisée par une structure de la Police nationale.
Elle comprend une formation à l’environnement professionnel suivie d’une formation spécialisée en fonction des missions qui seront exercées.

Carrière :
Au titre de la promotion interne, l’ingénieur peut être promu au grade d’ingénieur principal et après 10 ans de carrière, il peut prétendre au grade d’ingénieur en chef.

Rémunération :
Au 1er février 2015, les salaires mensuels nets (en région parisienne) en fonction du grade sont :
  • Ingénieur              : 2 246 € à 3 361 €
  • Ingénieur principal : 3 090 € à 4 039 €
  • Ingénieur en chef  :  3 692 € à 4 321 €

Conditions de recrutement :
Le candidat au concours externe doit pour le concours externe sur titre et travaux :
  • être titulaire d’un diplôme d’ingénieur délivré par une école ou un institut figurant sur une liste établie par arrêté, d’un autre diplôme de niveau I ou d’une qualification reconnue équivalente à l’un de ces diplômes. Sont également admis tout titre ou diplôme étranger (européen ou non) équivalent ou toute attestation établie par une autorité compétente prouvant que le candidat a accompli avec succès un cycle de formation au moins de même niveau et durée que ceux sanctionnés par les diplômes et titres requis ;
  • ou justifier de 3 années d’activité dans la même catégorie socioprofessionnelle que celle de l’emploi postulé (2 ans pour les titulaires d’un diplôme immédiatement inférieur à celui requis).

Pour le concours réservé aux candidats ayant une expérience professionnelle dans le secteur privé :
  • peuvent faire acte de candidature les ingénieurs ayant au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans le privé dans la spécialité correspondante au 1er janvier de l’année du concours.

Epreuves du concours :

14 spécialités parmi lesquelles le/la candidat/e peut être recruté/e...

Attention : la nature et le programme des épreuves ont été modifiés (Arrêté du 19 août 2013)

Les spécialités (fixées par arrêté) au titre desquelles peuvent être recrutés les ingénieurs de police technique et scientifique de la police nationale, sont les suivantes (cette liste non exhaustive est susceptible d’évolution) :

  • Balistique
  • Phonétique
  • Biologie
  • Chimie analytique
  • Physique
  • Qualité
  • Documents - écritures manuscrites
  • Électronique
  • Télécommunications
  • Identité judiciaire
  • Toxicologie
  • Hygiène et sécurité
  • Traitement du signal
  • Informatique

L’arrêté d’ouverture de chaque recrutement prévoit la répartition des postes pour chaque spécialité offerte.

Les candidats peuvent s'inscrire sur plusieurs spécialités.

Dans ce cas, ils doivent fournir un dossier complet pour chacune des spécialités choisies avant la date de clôture des inscriptions.

Une fiche de poste spécifique concernant les spécialités ouvertes sera à la disposition des candidats :

  • dans chaque Secrétariat général pour l'Administration de la Police et Service Administratif et Technique de Police,
  • en appelant le numéro d'information sur les carrières de la police nationale : 0 800 22 0 800
  • sur le site
 

Concours externe sur titres et travaux

 

Admissibilité

La sélection est opérée dans cette phase sur dossier. Le.la candidat.e doit constituer un dossier de sélection qui comporte obligatoirement l'ensemble des pièces énumérées ci-après :

  •  un curriculum vitae,
  •  une copie des titres et diplômes et acquis,
  •  les études et travaux personnels en rapport avec le profil de poste dans la spécialité choisie,
  •  une lettre de motivation manuscrite.

Le.la candidat.e mentionnera le nombre et la nature des pièces qui constituent le dossier.

Les travaux en langue étrangère sont acceptés sous réserve de la production d'une traduction ou d'une synthèse en langue française et des dispositions en matière d'équivalence de diplômes.

Le jury établit par ordre alphabétique, la liste des candidats déclarés admissible, par spécialité, en s'appuyant sur l'examen du dossier du.de la candidat.e.

 

Admission

 Tests psychologiques destinés à évaluer le profil psychologique des candidats (durée : trois heures trente). Ces tests sont obligatoires et se déroulent à date unique préalablement fixée par arrêté. L'absence constatée aux tests psychotechniques empêche le.la candidat.e de prendre part à l'épreuve d'entretien.

Entretien débutant par un bref exposé du.de la candidat.e d'une durée de quinze minutes au plus et se poursuivant par une discussion sur les études et travaux personnels du.de la candidat.e et permettant d’évaluer les qualités de réflexion du.de la candidat.e, ses connaissances ainsi que ses aptitudes et motivations à exercer les fonctions d'ingénieur.e, notamment ses compétences en matière d'encadrement (durée : quarante minutes, dont quinze d'exposé, note éliminatoire : inférieure à 5 sur 20).

Les moyens et supports susceptibles d'accompagner la présentation des travaux seront déterminés à chaque session de concours. 

Le jury établira la liste des candidats définitivement retenus parmi ceux dont le profil est en adéquation avec celui demandé.

 

Concours interne

 

Admissibilité

  • Épreuve N°1 - (durée : 3 heures – coef. : 3, note inférieure à 05 sur 20 éliminatoire). Étude d’un dossier technique comportant au moins une question théorique dans la spécialité choisie.
  • Épreuve N°2 - (durée : 1 heure – coef. : 1, note inférieure à 05 sur 20 éliminatoire). Questions à réponses courtes permettant d’apprécier les connaissances du.de la candidat.e en droit pénal et procédure pénale liées à l’activité de la police technique et scientifique.

Les candidats subissent lors de cette phase d'admissibilité des tests psychotechniques destinés à évaluer leur profil psychologique (durée : trois heures trente).

 

 Admission

Entretien d'évaluation avec les membres du jury permettant d'apprécier : 

  • ses connaissances techniques et/ou scientifiques dans la spécialité choisie à partir d'un sujet tiré au sort par le.la candidat.e.
  • ses connaissances sur les missions et l'organisation de la police technique et scientifique au sein de la police nationale
  • ses qualités de réflexion, ses aptitudes et motivations à exercer les fonctions d'ingénieur, notamment ses compétences en matière d'encadrement et de management.

(durée : 40 minutes, coef. : 3, note inférieure à 05 sur 20 éliminatoire).

Épreuve facultative de langue: le.la candidat.e peut passer au moment de l'épreuve orale, et sur demande formulée lors de son inscription, une épreuve facultative consistant en une discussion dans la langue choisie (allemand, anglais, espagnol, italien, arabe).
(durée : vingt minutes - coefficient : 1).
Seuls sont pris en compte, au moment de l'admission les points supérieurs à 10 sur 20.

 

 Concours réservé aux candidats ayant une expérience professionnelle dans le secteur privé.

Le.la candidat.e constitue lors de son inscription au concours un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle, dans la spécialité choisie, lui permettant de présenter son parcours professionnel, en particulier ses activités actuelles, en exposant les principales missions exercées illustrées par des travaux et études personnelles et les compétences mises en œuvres ainsi que ses éventuelles fonctions d'encadrement.

 

Admissibilité

Étude d'un dossier technique comportant au moins une question théorique dans la spécialité choisie (durée : trois heures ; coefficient 1 ; note éliminatoire : inférieure à 5 sur 20).

Les candidats subissent lors de cette phase d'admissibilité des tests psychotechniques destinés à évaluer leur profil psychologique (durée : trois heures trente).

 

Admission

Entretien avec un jury visant à apprécier la personnalité du.de la candidat.e, sa motivation, ses capacités à exercer les fonctions dévolues aux ingénieur.e.s et les compétences acquises lors de son parcours professionnel ainsi que ses connaissances techniques et théoriques dans la spécialité choisie. L'épreuve débute par un exposé du.de la candidat.e présentant son parcours professionnel et les acquis de sons expérience professionnelle, se poursuit par un échange avec le jury portant sur les compétences et aptitudes professionnelles acquises par le.la candidat.e. Le jury s'appuie sur le dossier constitué par le candidat lors de son inscription. Au cours de cet entretien, le candidat peut être interrogé sur un cas pratique ou une problématique en lien avec la vie professionnelle. (durée : quarante minutes dont dix d'exposé, coefficient 3, note éliminatoire :  inférieure à 5 sur 20).

Épreuve facultative de langue: le.la candidat.e peut passer au moment de l'épreuve orale, et sur demande formulée lors de son inscription, une épreuve facultative consistant en une discussion dans la langue choisie (allemand, anglais, espagnol, italien, arabe).
(durée : vingt minutes - coefficient : 1).
Seuls sont pris en compte, au moment de l'admission les points supérieurs à 10 sur 20.


Découvrez la plaquette de présentation ci-dessous.

Plus d'infos sur www.lapolicenationalerecrute.fr

615 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Fonction Publique

Réussir avec la gendarmerie - Devenez officier - Classe Préparatoire Intégrée

User profile picture

Odile JACQUESSON

22 février

Fonction Publique

Devenez Ingénieur des travaux publics de l'Etat dans les spécialités chimie, économie, électronique, instrumentation, informatique, environnement, transport

User profile picture

Chan-Thaï LAM

16 août

Fonction Publique

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes recrute : des inspecteurs de la DGCCRF

User profile picture

Chan-Thaï LAM

24 juillet