/medias/image/13596903275d1f1a62ce717.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Madagascar - RAZANABOLA Frédéric Wilfred - GTGC 1981 - Ingénieur routier, SGI International

Travailler à l'étranger

-

26/04/2016

L'ingénieur : RAZANABOLA Frédéric Wilfred - GTGC 1981
Le pays : Madagascar
Le métier et l'entreprise : Ingénieur routier, SGI International

Pourquoi êtes-vous parti(e) travailler à l'étranger ? Comment avez-vous trouvé votre job ?
La rémunération à l'étranger est beaucoup plus intéressante que la rémunération d'un ingénieur malgache à Madagascar. J'ai été contacté par les bureaux d'études français implantés à Madagascar pour effectuer des missions de longues durées (2 ans, 3 ans...) dans un pays africain, soit pour remplacer un expert qui n'est plus disponible au moment du démarrage du projet, soit parce qu'il a obtenu le marché à la suite d'un appel d'offres avec mon cv.

Comment avez-vous préparé votre départ ? Quelles informations avez-vous récupérées ? Sur quels sites web êtes-vous allé(e) pour préparer votre départ à l'étranger ?
Sur le plan administratif, le bureau qui m'engage s'occupe des démarches nécessaires à la constitution du dossier nécessaire à la demande de visa. Souvent, un visa provisoire de 15 jours m'est délivré à l'arrivée à l'aéroport car bon nombre de pays africains ne sont pas représentés à Madagascar. Arrivée sur place, l'Administration en charge du projet intervient pour l'obtention d'un visa long séjour renouvelable chaque année. Il est nécessaire de se renseigner sur les coûts de la vie dans le pays hôte pour mieux négocier son contrat pour ce qui concerne les frais de séjour (location d'appartement, coût de la vie). Pour cela il y a des beaucoup de sites comme http://www.easyexpat.com/fr/guides/ ou autres, qui peuvent donner des informations ou le site Airbnb pour trouver le logement, ou le site du misistère des affaires étrangères de la France, etc ...

Sur place, quelles ont été les démarches (administratives, le logement, la sécu...) ? Comment avez-vous vécu le choc culturel ? Avez-vous une anecdote à nous raconter ?
A l'aéroport, il faut montrer l'ordre de mission ou la lettre d'invitation pour la délivrane du visa provisoire. Ensuite, ensuite le secrétariat de l'organisme de tutelle se charge des formalités nécessaires à l'obtention du visa long séjour.  En tant que malgache, je n'ai pas subi un choc culturel important dans les pays où j'ai travaillé (Comores, RD Congo, Rwanda).   Pour moi, le choc était plutôt administrative: la présentation d'une lettre officielle est différente par rapport à ce qui est d'usage en Franc, et au début, on a tendance à apporter des corrections au projet de lettre. Il faut faire attention à cela car cela peut choquer les collègues nationaux.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant ou à un ingénieur souhaitant travailler dans le même pays que vous ?
Pour un étudiant ou un ingénieur qui veut travailler en Afrique, il faut assurer sa vie familiale et en discuter avec le conjoint.   Certains expatriés français semblent trouver des difficultés pour trouver du travail en France quand ils veulent revenir au pays.

Souhaitez-vous revenir en France ? Pourquoi ?
Je ne souhaite plus revenir en France car je me plais bien chez moi à Madagascar.

Cliquez ici pour découvrir d'autres témoignages.
 

406 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Travailler à l'étranger

Forum de l'emploi international à Lille

User profile picture

Chan-Thaï LAM

18 novembre

Travailler à l'étranger

Volontariat International - jusqu'où irez-vous ?

User profile picture

Chan-Thaï LAM

24 février

Travailler à l'étranger

Hong-Kong - Christophe Contreras - IMA 2002 - Head of IT, Edmond de Rothschild (Suisse) Hong Kong Branch

User profile picture

Quentin DELESALLE

03 mai