/medias/image/13596903275d1f1a62ce717.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Témoignage de Alain HOUVIEZ - IMA 1983

Interview

-

01/03/2010

That’s one small step for man, one giant leap for mankind.

Cette citation a gravé pour l’éternité, les premiers pas sur la Lune.

Elle peut aussi s’appliquer à d’autres événements qui se sont déroulés en 1969.

Année, certes érotique, mais qui fut aussi celle de la création du microprocesseur, d’Internet, et du mythique concert de Woodstock ; sans oublier la création de l’EUDIL, au lendemain de mai 68, au cœur du campus et des labos de recherche de l’université de Lille I.

L’EUDIL, puis Polytech’Lille, est aujourd’hui reconnue au travers de son réseau d’anciens, qui occupent pour la plupart des postes clés dans des grandes entreprises françaises et internationales, et qui a su aussi donner le goût à certains de se lancer dans la création de leur propre entreprise.

 Bref  « … des bons p’tits gars ! »

Pour ma part, l’aventure a commencé en 1981, en intégrant cette jeune école universitaire, avec des étudiants de tous horizons, en provenance des 4 coins de la France, du Maroc et de la Chine.

On ne peut pas oublier les premiers TP lorsque la génératrice électrique faisait trembler les murs, ou les séances de méditation transcendantale pendant certains cours de mathématiques.

L’apothéose fut atteinte, lors des projets de fin d’année qui nous permettaient de mettre en œuvre toutes ces nouvelles technologies. L’asservissement de vitesse d’un petit train électrique restera dans les mémoires de France 3, lorsque leurs flashs effacèrent l’ensemble de nos programmes.

Nous avions tous le sentiment que nous allions surfer sur une vague technologique, la programmation des microprocesseurs Z80, et du fameux Commodore 64 en Basic interprété ! … Steve Jobs en aurait bavé de jalousie !

L’EUDIL c’était aussi les batailles rangées d’œuf dans les couloirs à la Saint Nicolas, des paris stupides au premier qui arrivera à retourner une Diane couleur or sur le parking enneigé de l’école, les zinzins avec les écoles d’infirmières …la parité homme/femme n’était pas le point fort de l’école. Et puis il y avait ce haut lieu de la culture lilloise : les 4 Q … Oh Gabi !, Sandinista des Clash, les Stray Cats !

Toutes les bonnes choses ont une fin, et il fallait s’intéresser à la suite.

Volontaire Formateur en Informatique (VFI), dans le cadre de mon service militaire, je me suis retrouvé à donner des cours de programmation structurée à l’EUDIL, pour finir à la Garden Party de l’Elysée du 14 juillet invité par Tonton …ça mène à tout cette école !

Après une formation complémentaire à l’IAE de Lille, un autre brassage des cultures intéressant, j’ai rejoint le monde merveilleux des sociétés de service en informatique.

J’y ai connu la culture de différentes sociétés, avec des managements à la française, à l’américaine, à l’anglaise  et à l’indienne; ça ouvre l’esprit !

Mais ma fierté est sans doute d’être resté attaché à Lille, cette ville, avec ses atouts, est au cœur de l’Europe économique.

Au fil de mon parcours professionnel, l’innovation est restée un fondamental.

Constamment, il nous faut aiguiser cette curiosité scientifique, qui nous a été transmise par les enseignants et les chercheurs de l’université. La vraie valeur d’un ingénieur se mesure par sa capacité à mettre concrètement en application les nouvelles technologies dans le souci d’améliorer la performance des métiers des entreprises dans leurs secteurs d’activité.

Mon vœu pour Polytech’ Lille, serait qu’avant tout, elle puisse rester attachée à ses valeurs d’école universitaire.

Et en tant que grande école d’ingénieurs, je lui souhaite de continuer à renforcer ses relations avec le monde des entreprises, en particulier avec celles de la région Nord Pas de Calais, et en parallèle de développer ses partenariats avec ses consœurs à l’international, avec une mention spéciale pour l’Inde.

Have fun !

Alain Houviez

DGA outsourcing France - LOGICA

6359 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Que sont-ils devenus ? aujourd'hui : Philippe Quillévéré (CM 2008)

User profile picture

Odile JACQUESSON

06 février

Interview

Les IESP témoignent : Claire TOLLAR (IESP 2007)

User profile picture

Odile JACQUESSON

03 septembre

Interview

Les IESP témoignent : Hassan ZAROURI (IESP 2009)

User profile picture

Odile JACQUESSON

03 septembre