/medias/image/13596903275d1f1a62ce717.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Flash DGSI : Les concours de startups/d'innovations ou séminaires en ligne, outils de vol d'information

Information

-

09/01/2017

Ce « flash » de l’ingérence économique relate un fait dont une entreprise française a récemment été victime. Ayant vocation à illustrer la diversité des comportements offensifs susceptibles de viser les sociétés, il est mis à votre disposition pour vous accompagner dans la diffusion d’une culture de sécurité au sein de votre entreprise.
Vous êtes libres de le partager avec vos salariés.
Dans un souci de discrétion, le récit ne comporte aucune mention permettant d’identifier l’entreprise visée.
Pour toute question relative à ce « flash » ou si vous souhaitez nous contacter, merci de nous écrire à l’adresse :
securite-economique@interieur.gouv.fr

Les concours ou séminaires en ligne, outils de
captation de l’information

Dans la course aux ressources financières, des entreprises ou des chercheurs répondent à des appels à concours, participent à des séminaires en ligne, tous riches en promesses de financements et de développement.
Il existe en effet nombre de concours et de programmes dédiés à la recherche ou aux entreprises innovantes, organisés par des acteurs étrangers. Les candidats, attirés par la promesse de subventions, de voyages d’affaires à l’étranger afin de rencontrer des clients potentiels, ou encore de formations techniques, répondent volontiers favorablement à ces appels. Sous couvert d’aide au développement, ces concours peuvent aussi favoriser la détection de programmes ou de start-up riches de technologies à fort potentiel, susceptibles de bénéficier à des entreprises ou organismes étrangers.
La participation à ces concours ou séminaires peut ainsi constituer un véritable vecteur de captation d’informations et faire perdre aux candidats leur éventuel avantage technologique.

1er exemple
Un organisme étranger a organisé un séminaire en ligne ou Spoc (small private online course), invitant nombre de chercheurs travaillant sur des thématiques liées au secteur de la défense à y participer à l’insu de leur organisme de tutelle. Lors de ce séminaire, l’orateur s’est adressé à l’ensemble des personnes connectées sans aucune distinction, étant le seul à connaître l’identité de tous les participants. Les modalités d’inscription à ce séminaire étaient très intrusives, les chercheurs devant transmettre par courriel leur projet de recherche sur un site dédié. L’entité organisatrice promettait en retour de subventionner les meilleurs dossiers.

2ème exemple
En 2016, une entreprise française a participé avec succès à un concours de start-up organisé sur le territoire national par une société étrangère. La société lauréate était récompensée par une somme d’argent assortie d’une invitation dans le pays de l’organisateur. Lors de son voyage, le directeur de l’entreprise a subi des sollicitations insistantes pour livrer des données techniques détaillées sur son produit. Pressée par des considérations commerciales, la société aurait pu céder des informations et perdre ainsi la valeur de son produit.

3ème exemple
En 2016, une entreprise étrangère éditrice d’une plateforme internet a organisé un concours destiné à des start-up. Une jeune pousse en a été désignée lauréate et a bénéficié à ce titre du droit de participer à une compétition mondiale ayant lieu dans le pays de l’organisateur. Le prix de cette compétition se matérialisait sous forme d’un crédit pour utiliser la plateforme de la société organisatrice, d’un plan de soutien marketing et de l’appui d’un fonds étranger. Lors de ce même concours, une société n’ayant pas gagné de prix mais ayant retenu l’attention du jury a été gratifiée d’un prix spécial sous forme d’invitation avec vol aller-retour pour assister à la finale mondiale du concours dans le pays tiers.

Commentaire :
Ces concours ou « challenges » offrent des sommes parfois intéressantes, souvent sans contrepartie apparente, incitant les entreprises, motivées par la perspective de financements, à céder des informations stratégiques sur leurs technologies, afin d’en bénéficier.
Par ailleurs, l’implication d’acteurs français dans l’organisation de ces concours rend le véritable but de l’opération insoupçonnable et les risques encourus plus difficiles à percevoir.
D’autre part, certains concours bénéficient d’un jury partial, acquis à la cause de l’organisateur qui n’est là que pour servir ses intérêts.
Enfin, certains de ces programmes proposent un financement via des prises de participation génératrices de risques de prédations capitalistiques et d’ingérences de la part de l’acteur étranger.

Préconisations de la DGSI :
  • Mesurer les risques encourus avant de participer à ces concours : demander l’avis du responsable sécurité/département juridique (s’il en existe un) ou procéder, de la part des dirigeants, à une évaluation précise des bénéfices au regard des risques encourus ;
  • Déterminer de manière précise les informations à dispenser lors de la présentation livrée ;
  • Dans la mesure du possible, étudier la composition du jury afin d’évaluer son impartialité ;
  • Revenir sur les éditions précédentes, quand il y en a eu, afin d’apprécier les suites données pour les entreprises lauréates ;
  • S’agissant des entreprises lauréates, bien préparer le déplacement à l’étranger : délimiter le périmètre des informations contenues sur les supports informatiques emportés et privilégier une clé USB ou un ordinateur dédiés ;
  • Dans le cas où l’entreprise lauréate est présentée au concours par un incubateur, se faire représenter/accompagner par ce dernier lors du voyage à l’étranger afin de limiter d’éventuelles pressions.
 

781 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Information

Grâce à votre cotisation, aidez les étudiants à financer leurs études

User profile picture

Chan-Thaï LAM

29 août

Information

Liste de soutien : magazine 50 ans de Polytech Lille

User profile picture

Chan-Thaï LAM

01 juillet

Information

Venez tester la navette autonome sur le campus Cité scientifique

User profile picture

Chan-Thaï LAM

06 mars